LE DIAMANT

DIAMANT
 Diamant brut (non taillé)

 

Le diamant a été découvert pour la première fois en Inde il y a environ 3000 ans (6000 ans selon certaines légendes) sur les rives des rivières dans des gisements alluviaux. Les Indiens l'appelait "fruit des étoiles" et considérait son origine comme sacrée. Depuis lors, il est devenu un symbole fort dans de nombreuses cultures pour sa beauté et sa dureté. C'est aussi un objet de culte bouddhiste et hindou et fait partie du mysticisme du jaïnisme et du lamaïsme tibétain.

Le nom diamant vient du grec ancien "adámas", qui se traduit parfois par "invincible", "indomptable" ou "inébranlable". Sur l'échelle de dureté de Mohs, il a le score le plus élevé de 10. Sa résistance à la taille est 140 fois supérieure à celle des deux gemmes suivantes en dureté, le saphir et le rubis. Il ne peut être taillé que par un autre diamant ou de la poussière de diamant. Le diamant existe en plusieurs couleurs allant de l'incolore, le blanc bleuté, bleu, jaune, vert, rose, rouge, gris et noir. Composé principalement de carbone, sa formation se produit entre 150 et 300 km sous la surface de la terre en raison de la chaleur et de la pression extrêmes. Sa valeur dépend de ce qu'on appelle les 4 C: couleur, clarté, cut (taille) et carat.

Il a acquis son statut de pierre précieuse depuis l'Antiquité car les Égyptiens, les Grecs et les Romains lui ont donné de la valeur en faisant référence à sa rareté et en créant sa popularité. Les Romains les considéraient comme des larmes des dieux ou des étoiles tombées du ciel. Dans la mythologie gréco-romaine, le diamant était symboliquement associé à l'amour éternel puisqu'on dit que les flèches de Cupidon avaient des pointes de diamant. On croyait qu'il protégeait contre le poison s'il était porté comme une amulette.

Au Moyen Âge et à la Renaissance, la poussière de diamant utilisée pour fabriquer des élixirs était appelée le "remède ultime". Particulièrement apprécié par la royauté et l'aristocratie, il a été utilisé dans l'élaboration d'ornements royaux tels que des couronnes, des pendentifs et des objets qui symbolisent la loyauté tels que les insignes et le "troisième œil" des Maharajas.

La première bague de fiançailles en diamant connue a été offerte à Marie de Bourgogne par son fiancé l'archiduc Maximilien d'Autriche en 1477, inaugurant la tradition que nous connaissons bien.

On dit qu'il favorise ceux qui en possèdent un avec la victoire, la constance dans l'amour et la sérénité dans la vie. En plus de repousser les poisons, il protège des cauchemars, de la sorcellerie, la folie et des calamités. Il est dit qu'il a la capacité de raviver les amours passés.

Le diamant influence tout le spectre énergétique et un soutien pour qui est en quête de significations éternelles. Grand activateur d'énergie physique, il est d'une grande aide pour celles et ceux qui souffrent de maux physiques, émotionnels et psychologiques. Il facilite également la désintoxication, redonne de la vitalité, soulage le stress et équilibre la personnalité en conjurant la jalousie, l'insécurité et la faible estime de soi. D'autre part, il a une capacité d'absorption surprenante et est un puissant émetteur et récepteur d'énergie. Il nous permet de communiquer avec notre moi le plus élevé et les forces les plus puissantes et les plus difficiles à percevoir de l'univers.

Jusqu'au XVIIIe siècle, certains provenaient de l'île de Bornéo mais la grande majorité provenait d’Inde. En 1725, des diamants ont été trouvés à Minas Gerais, au Brésil, qui est devenu le plus grand producteur et exportateur au monde jusqu'en 1970, lorsque l'Afrique du Sud a pris le relais. La mine sud-africaine la plus célèbre est la mine de Kimberley, la première mine de diamants à être exploitée au monde entre 1871 et 1908. De celle-ci, quelques 14,5 millions de carats (environ 2900 kilos) de diamants ont été extraits sans machines. Cette mine a provoqué un semblant de ruée vers l'or mais pour la reine des gemmes.

Aujourd'hui, plusieurs pays du monde produisent et exportent des diamants, la majorité provenant du continent africain. Certains de ces pays sont le Botswana, la République démocratique du Congo, l'Angola, la Namibie, la Chine, les États-Unis, le Canada, le Brésil et la Russie. On estime que la Russie détient les plus grands gisements à Yakutsk en Sibérie. L'Australie possède la plus grande mine en activité, la mine Argyle, d'où l'on extrait des diamants de différentes qualités, puisque seulement 5% de sa production est de qualité gemme fine, le reste étant jugé de qualité inférieure ou industrielle.

Certains des diamants les plus célèbres au monde sont le Diamant Hope, avec une couleur bleue intense, et le Culinan I ou Grande Etoile d’Afrique, le plus gros diamant de qualité fine au monde pesant 530,20 carats. D'autres diamants célèbres sont les diamants noirs de Bahia au Brésil, réputés si durs qu'ils ne peuvent pas être taillés.